Mon panier

Fermer

Le Chignon de Geisha

A l'inverse de ses prestigieux ancêtres - dont la taille imposante et les fastueux éclats ne convenaient qu'aux palais des sultans et des princes - le Chignon de Geisha est un petit lustre ébouriffé de tiges d'acier;  fixé sur une douille de porcelaine, il éclaire sans réserve les pièces de taille modeste comme les plus belles salles de fête, et, sous le balancement ténu de ses pampilles, (perles multicolores et glaçons de verre indiens), la vie de tous les jours ressemble à un  long bal.

Après avoir réalisé un abat-jour pour le magazine ELLE, en 1997, à faire en DIY avec une boîte de conserve et les quelques restes de bijoux et de verroteries qui hantent les tiroirs, nous avons conçu le Chignon de Geisha en 1998. Il était très cosmopolite, la douille en porcelaine venait de Turquie, via l’Allemagne, les pampilles en verre coloré et l’abat-jour en fil de fer tressé étaient réalisés sur mesure en Inde -supervisés par une amie aventurière, et les tiges façonnées de méplats étaient l’oeuvre de notre tollier préféré, qui fabriquait depuis déjà longtemps les pièces des vases d’Avril à Fontenay-sous-Bois. Il coûtait la modique somme de 860 francs au début de sa vie et 135 € lorsqu’il s’est éteint en 2001.