Mon panier

Fermer

Les Moules à Gateaux

Gourmandes et pâtissières, amatrices sans limite des divers gâteaux au chocolat, nous avons toujours eu l’obsession du moule en forme de montagne pour deux raisons. Nous nous sommes rendu compte que la stricte égalité -en ce qui concerne les pâtisseries, n’avait aucun sens et que certain désirait une petite part, alors que d’autres voulait un gros morceau. La seconde raison est esthétique, le gâteau en forme de montagne, avec ses sommets couverts de sucre glace conserve son allure Alpestre malgré les coupes franches. Pour honorer d’autres géographies, nous avions aussi dessiné le moule Cratère, et bien évidemment l’emporte-pièce pour les biscuits, en forme de mouches.

Ces premiers moules étaient en fer-blanc, fabriqués au Portugal et nous les avons produits de 1996 à 2000. Le moule Cratère coûtait 75 francs et n’a pas survécu au passage à l’Euro, le moule Montagne valait 100 francs puis 39 € et l’emporte-pièce mouche 20 francs et enfin 7 €.  

Pour initier les apprenti-pâtissier.e.s, les moules étaient accompagnés de ce mode d’emploi:

Au coeur de l’hiver, les trois sommets d’un gâteau au chocolat cuit dans le MOULE MONTAGNE, fraîchement blanchis par une dernière averse de sucre glace, s’attaquent à la petite cuillère; la descente s’effectue petit à petit, révélant les strates des saveurs contenues dans les flancs.
Quand la saison change, et que le temps se réchauffe, il n’est rien de tel, pour se rafraîchir, qu’une nonchalante promenade autour de trois cimes en sorbets de couleurs et parfums différents - pour les mouler ainsi, on attend quelque minutes que la glace ramollisse, sans fondre, et puis on la tasse dans le moule - on peut jouer sur un effet de couches géologiques, d’orientations climatiques, ou de recherches graphiques...
On remplira les lacs d’une brioche fumante, à peine sortie d’un MOULE CRATÈRE, avec du chocolat fondu (éruption boueuse), une gelée de framboise (lave en fusion), ou une Crème Chantilly (neige); la beauté tourmentée de ce paysage volcanique enchantera les papilles gustatives et réjouira les coeurs.
De joyeux essaims de mouches voleront par-ci par-là, sur la table, attendant d’être croquées...

Quelques années plus tard, nous avons persisté et sorti 2 sublimes moules Mont Blanc en céramique, réalisés en collaboration avec nos amis Astier de Villatte, pour une petite série très collector. À cette occasion, Sébastien Gaudard, merveilleux pâtissier Parisien, nous a dédicacé sa recette du gâteau Lorrain. « Pour un moule Mont Blanc, prenez 4 blancs d’oeufs à température ambiante, 130g. de sucre cristal (dont 20g. pour le moule), 70g. De farine tamisée et 80g. de beurre extra frais. «  La recette est parue dans « le meilleur des desserts » de Françoise Bernard & Sébastien Gaudard aux éditions Hachette Pratique.