Mon panier

Fermer

On appelle ça des Collab'

C'était parfois de vrais jobs, avec des cahiers des charges qui rendaient Catherine et Sigolène enthousiastes ou désespérées (les délais étant souvent ridiculement courts). De temps en temps, c'était bien rémunéré, occasionnellement ça frisait l'escroquerie, et la plupart du temps il s'agissait d'opérations blanches, sans enjeu commercial et sans financement, pensé par quelques mages du marketing pour faire mousser les 2 parties. Il y avait aussi les dons aux profits de divers causes, toutes plus généreuses les unes que les autres. Quoi qu'il en soit, il y a eu beaucoup de boulot!